Province française du Canada, la renommée internationale des universités au Québec attire de nombreux étudiants. Son système universitaire est cependant bien différent que le reste du pays. Voici ici en détails comment s’organise l’enseignement supérieur au Québec.

La particularité du système d’études québécois

Comme dans le reste du pays, on trouve des universités, des instituts technologiques et des collèges. Cependant, il existe une différence quant à l’accès des études supérieures. Au Québéc, les étudiants ayant obtenu leur diplôme d’enseignement secondaire ne rentrent pas directement à l’université. Ils passent par un collège d’enseignement général et professionnel, ou encore appelé CEGEP.

Ce système permet d’obtenir majoritairement deux diplômes :

  • Soit un diplôme technique, qui assure une formation professionnelle en trois ans dans un domaine spécifique. À la suite de ce programme, vous obtenez un DEC technique et pouvez directement entrer sur le marché du travail;
  • Ou alors passer un DEC préuniversitaire en deux ans, qui vous permettra alors l’accès à l’université. À l’issu de ces études, vous pourrez alors intégrer un baccalauréat (bachelor) en trois ans.

Suite au baccalauréat vous pourrez intégrer :

Un DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) en un an ou un master en deux ans. Et ensuite si nécessaire, un doctorat en quatre ans.

On compte une vingtaine d’universités dont certaines sont d’ailleurs anglophones.

Étudiants français : être admis dans une université canadienne

Grâce à un accord France-Québec, un étudiant français obtenant son baccalauréat n’a pas pour obligation d’intégrer un CEGEP pour accéder à une licence en université. Cependant, certains programmes demandent une année préparatoire pour accéder au cursus. Dans le cas où vous souhaitez, comme les jeunes québécois passer par un CEGEP, les inscriptions se font de manière centralisée. Vous pouvez vous renseigner directement via ce site. Pour les autres formations en université ou pour les formations professionnalisantes, contactez directement les établissements d’enseignements supérieurs afin de connaître la marche à suivre sur les modalités d’admissions.

Sachez également que pour les cursus d’études en anglais, vous devrez prouver d’un très bon niveau par le biais du TOEFL ou du test IELTS. Enfin, sachez que l’équivalence des crédits ECTS n’est pas automatique, comme pour le reste du Canada. Là encore, l’établissement québécois choisit saura vous donner les informations nécessaires sur l’accessibilité au cursus souhaité, par rapport aux diplômes obtenus en France.

Les frais d’inscription au Québec

Pour un étudiant français, les frais d’inscription sont exactement les mêmes que pour les étudiants québécois et varient autour de 7’000 $, suivant la formation et l’établissement. Cependant, vous vous trouverez exonéré de frais si vous accéder à un diplôme CEGEP.

Il existe de nombreuses bourses grâce aux différents accords franco-québécois. Par exemple, rapprochez-vous de votre conseil régional en France en ce qui concerne les bourses de mobilité. Le Québec offre également de nombreuses bourses aux étudiants étrangers. Le site educanada offre beaucoup d’informations à ce sujet.

Les démarches administratives pour partir étudier au Québec

Tout d’abord, vous devez vous munir d’un passeport valide. Une fois votre admission faite, et dans le cas où vous resteriez étudier plus de six mois, il faudra faire la demande d’un certificat d’acceptation du Québec (CAQ) et d’un permis d’étude. En ce qui concerne la couverture maladie, vous pourrez soit passer par un organisme, soit, en tant que français, bénéficier du régime québécois gratuitement. Le site de l’assurance maladie du Québec vous donne tous les détails pour vous permettre d’en bénéficier.

Trouver un logement, un job ou un stage au Québec

Pour le logement et un job étudiant, n’hésitez pas à aller consulter directement notre article sur le Canada, les conditions et les liens de recherche sont les mêmes. Le petit plus du Québec, est qu’il existe l’Office franco-québécois pour la jeunesse, qui accompagne les jeunes français dans leur projet de stage dans la province.

Étudier au Québec est une véritable chance de tendre vers une carrière internationale dans des provinces multiculturelles où les établissements sont reconnus dans le monde entier !

Poser une question

Autres articles pouvant vous intéresser :