Étudier en Finlande

Comme beaucoup de pays scandinave, la Finlande est réputée pour son enseignement de qualité. Pays bilingue finnois / suédois et parlant aussi parfaitement l'anglais, la possibilité de s'ouvrir à l'internationale et de devenir polyglotte est un vrai plus pour les étudiants.

étudier à Helsinki

Étudier en Finlande : l'organisation du système universitaire

Fortement influencé par le système anglo-saxon, la Finlande étant un pays de l'Union européenne bénéficie du programme LMD. Il est donc possible d'étudier en Licence, Master et Doctorat.

La répartition des établissements d'études supérieures se présente ainsi :

  • On trouve des universités, au nombre de treize dont l'université d'Helsinki, la plus ancienne et la plus grande de Finlande. Les universités proposent de nombreux programmes de formations dans divers domaines. Beaucoup de cursus sont proposés en anglais, deux universités en proposent en suédois (l'Abo Akademi et l'École supérieure d'économie). L'université d'Helsinki, elle, propose encore des cursus en finnois et en suédois.
  • Il existe aussi une vingtaine d'instituts polytechniques, appelés Universités Applied Sciences (UAS), qui offrent eux des cursus spécifiques professionnalisants. L'organisation des licences et masters est d'ailleurs quelque peu différente.
    • Une licence ou un bachelor se déroule sur trois ans et demi, voire quatre ans et demi. Au bout de trois ans, vous devez généralement faire un stage de six mois qui représente 30 crédits ECTS.
    • Un master à une durée d'un an à un an et demi, à intégrer après la validation d'une licence et de trois années d'expériences professionnelles.

Les UAS proposent des formations notamment dans les domaines de la gestion, des ressources naturelles et de l'environnement, du tourisme et de l'hôtellerie, de la communication, santé, social ou encore dans la culture.

Un petit détail qui a son importance, le doctorat est réalisable uniquement en université et se réalise non pas en trois ans, mais en quatre ans.

L'année se divise en deux semestres et débute généralement fin août ou en septembre. Les premières semaines sont souvent des moments d'intégration pour les étudiants afin de s'immerger au mieux dans la vie étudiante finnoise.

La particularité de l'enseignement finnois et la proximité avec le corps professoral. Les élèves tutoient beaucoup leur professeur, qui mettent l'étudiant au centre de leur programme d'enseignement. En Finlande, la réflexion et les débats entre élèves sont le centre de l'apprentissage. De plus, votre parcours d'études est tout à fait personnalisable grâce à de nombreuses options. Ainsi, vous pouvez effectuer un cursus d'études correspondant totalement à vos envies.

Les procédures d'admission

Étudier en Finlande n'est pas le plus simple notamment en université. Les places sont chères et les inscriptions triées sur le volet. Les établissements d'études universitaires imposent des examens d'entrées réputés pour être très sévères. En UAS, les tests sont généralement moins compliqués, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut lésiner sur la qualité de votre candidature. De plus, une fois votre dossier et l'examen passé, il pourrait vous être demandé de passer un entretien courant mai avec l'établissement choisi.

Le site joint l'application qui vous permettra de suivre les démarches nécessaires et de déposer vos candidatures.

Concernant les délais de candidature, les dépôts de dossier se font entre fin novembre et début février pour les universités, et de janvier à début février pour les instituts polytechniques (UAS).

Comme déjà mentionné plus haut, de nombreux programmes de formation sont disponibles en anglais. Ainsi, il est nécessaire de devoir attester de votre niveau en passant le TOEFL ou l'IELTS.

Parler le suédois ou le finnois n'est pas indispensable, sauf bien évidemment si vous souhaitez étudier dans ces langues. Vous devrez alors passer le test TISUS en suédois ou un test interne en université pour le finnois.

Les frais de scolarité

Comme d'autres pays scandinaves, les études en universités finnoises sont totalement gratuites, à quelques exceptions près. Des frais d'inscription peuvent être demandés qui ne s'avèrent pas être excessifs. Il existe seulement une cotisation entre 80 et 100€ pour bénéficier des réductions étudiantes et des soins de santé gratuite. Une cotisation obligatoire uniquement en université.

Les bourses pour étudier en Finlande

Pour la Finlande aussi, les bourses du Ministère des Affaires étrangères sont possibles. Il existe des bourses finlandaise telles que l'Edufi Fellowship pour les étudiants du troisième cycle ou les chercheurs, ainsi que la Finish Studies and Research. Vous pouvez également vous rapprocher de votre CROUS de l'université française pour les possibles aides financières.

Les autres démarches administratives

Tout d'abord, grâce au programme LMD et aux crédits ECTS, vous pouvez tout à fait postuler en université finnoise en ayant validé un diplôme en France. Au minimum, vous devrez avoir validé votre baccalauréat pour une première année. En cours de cursus, cela peut s'avérer plus compliqué car les établissements se réservent le droit d'admission selon leurs critères. Le mieux est donc d'avoir validé une licence complète pour intégrer un master ou un master complet pour un doctorat.

Ensuite, en tant que ressortissant européen, une carte d'identité suffit, mais dans le cas où vous resteriez plus de trois mois, vous devriez vous déclarer à la police locale avec des justificatifs de scolarité pour obtenir un permis student resident.

Se soigner en Finlande

Comme dans tous les pays européens, vous avez vous munir de la Carte Européenne d'Assurance Maladie (CEAM), si vous venez, vous aussi, d'un pays européen. Renseignez-vous également pour une assurance complémentaire afin d'être sûr de pouvoir bénéficier de tous les soins.

Se loger et travailler en Finlande

Dans la plupart des cas, c'est le syndicat étudiant qui est l'aide première pour la recherche de logement notamment en ce qui concerne les logements partagés. Le site www.soa.fi est une vraie mine d'or sur l'offre de logements dans le pays. Les étudiants étant nombreux en Finlande, il est conseillé d'en faire la demande en même temps que la procédure d'inscription dans l'université.

La Finlande ayant adopté l'euro, c'est le pays scandinave où le coût de la vie est le plus bas, mais il reste plus élevé qu'en France. Il s'agirait d'avoir entre 700 et 900€ par mois. Vous pouvez travailler en tant qu'étudiant à hauteur de 20 heures par semaine.

La Finlande offre une qualité d'enseignement hors pair, permettant aux étudiants d'aspirer à de belles carrières par la suite de leurs études.

Pour faciliter vos recherches, voici quelques liens utiles :

  • Santé : www.yths.fi/en/internationalstudents
  • Emploi : https://www.te-palvelut.fi
  • Stage : https://ec.europa.eu/stages/index_fr.htm
  • Programmes de formations finlandais : https://www.studyinfinland.fi
  • Bourses : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/

Université en Finlande

Respectant la tradition des pays Nordiques, l'admission aux universités finlandaises sans programme d'échange est difficile.