« Viser la qualité, telle est la devise de notre Présidence. L’important, pour l’Europe, c’est d’avoir des objectifs communs et des systèmes de formation comparables ; nous y travaillons » tels sont les paroles de la ministre autrichienne de l’Education, de la Science et de la Culture.

L’Autriche utilise les chances qui lui sont offertes en matière de formation. Ainsi, dans le domaine des programmes de mobilité tels que Erasmus, Comenius, Grundtvig et Leonardo da Vinci, elle est bénéficiaire net à 150 %.

« Plus de 70 000 Autrichiens ont participé aux programmes de mobilité de l’UE depuis 1995, et la tendance est à la hausse. Ceci démontre une fois de plus que l’UE représente pour les citoyens une réalité tangible, et qu’elle possède une véritable valeur ajoutée. »

« Nous nous engageons à augmenter les moyens de ces programmes de mobilité. Les séjours à l’étranger ouvrent aux jeunes gens de nouvelles perspectives et favorisent la découverte d’autres cultures et modes de vie. Et ceci, nous voulons fortement l’encourager », déclare Mme Gehrer.

Aujourd’hui l’Autriche s’attelle à une nouvelle étape qui concerne la comparabilité et la reconnaissance des diplômes. Elle compte progresser de manière responsable pour permettre une amélioration de la comparabilité des différents systèmes de formation.